Four tendencies : présentation

 


 

Bonjour à tous !

Aujourd’hui j’ai décidé d’écrire et de vous faire un petit retour à propos d’un livre que j’ai fini de lire récemment.
Il s’agit de “The Four tendencies” de la talentueuse Gretchen Rubin.
Figurez vous que j’ai découvert cet auteure sur linkedin, comme quoi.

Alors, de quoi parle ce livre ? De quoi s’agit-il exactement ?
Je vais vous en proposer quelques petits concepts rapides, oui il ne faut pas trop m’en demander non plus hein ^^
C’est un livre que j’ai lu en anglais en plus donc s’il vous plait retenez vos applaudissements.

Bon, je m’égare à faire n’importe quoi, revenons plutôt au livre.

Si par la suite vous trouvez que je ne suis pas assez précis, ou que vous n’avez pas compris certains concepts, vous pouvez toujours consulter le site des four tendencies ou même acheter le livre.

A noter que lorsqu’on tombe est dans une catégorie, on y reste à vie et on ne change pas.

 

–Le Framework

 

 

L’auteur Gretchen Rubin a identifié avec créativité et a mis en place ce que l’on peut appeler un “framework” d’identité.
Elle divise les personnes en 4 tendances comportementales, d’où le nom ” The Four tendencies”.

Voici son blog

 

–La question clef

 

Ces quatre différentes “tendencies” comme elle les nomme sont censées se former lorsque l’on répond à la question suivante :
“Comment est-ce que je réponds aux attentes ? “

De manière plus précise  elle a composé un questionnaire assez complet pour déterminer dans quelle “tendencie” vous allez potentiellement rentrer en fonction de votre comportement et/ou de vos habitudes.

Vous pouvez y répondre ici

Vous tomberez ensuite dans une des quatre catégories, oui logiquement vous ne pourrez pas tomber ailleurs.

Petit inconvénient il faut être à l’aise en anglais.
Je ne crois pas que le questionnaire soit dispo en français et le livre n’y est peut-être pas non plus.
Et puis bon si au pire vous avez la flemme de lire le livre et de faire le questionnaire vous pouvez au moins lire mon article 😉

 

–Les attentes

 

Donc concrètement Gretchen prétend que l’humanité tombe dans 4 catégories qu’elle appelle “tendencies” quand elle analyse la manière avec laquelle nous répondons à la questions exposée précédemment.

Alors, pour bien comprendre le concept il y a, selon elle 2 types d’attentes.

Les attentes extérieures et les attentes intérieures.
Rapprochons nous un petit peu plus du concept et analysons un petit peut les détails.

 

–Les attentes Extérieures

 

Une attente extérieure, selon la définition du livre est une attente qu’un ou plusieurs individus va/vont placer sur nous.
Il faut bien comprendre ici la notion de volonté extérieure.

En général c’est peut-être quelque chose qui nous est imposé et donc on n’a pas le choix de faire.
Donc une obligation

Par exemple votre boss vous impose que vous ayez terminé une session travail avant la semaine prochaine, ou alors que vous ayez rédigé le prochain pavé documentaire avant la fin du mois.

Mais le caractère imposé n’est pas inhérent à l’attente extérieure.
Une personne peut effectivement attendre quelque chose de vous sans vous l’imposer.
Vos amis ou même encore votre copain/copine peut effectivement attendre quelque chose de vous sans pourtant choisir de vous l’imposer.

 

–Les attentes intérieures

 

Contrairement aux attentes extérieures vous avez aussi des attentes intérieures.
Comme je le dis toujours, on a forcément des rêves ou des envies personnelles, ou même des objectifs que vous souhaitez atteindre.

Par exemple vous souhaitez peut-être perdre du poids ou bien apprendre le piano.

Ce qui est important de comprendre ici c’est le caractère personnel de l’attente.
C’est un objectif ou une attente que VOUS vous êtes fixés et personne d’autre.

 

–Les quatre “tendencies”

 

Enfin ! On entre dans ce fameux “framework” des quatre “tendencies”.
Donc tout se joue en fonction de notre comportement à l’égard de ces deux différents types d’attentes.

Premièrement, ce que l’auteure appelle “Upholder” (défenseur en français) sont des personnes qui répondent correctement aux deux types d’attentes.

Ensuite, les “Questionners”. Je ne pense pas que ce soit la peine de faire une traduction.
Les Questionners répondent correctement à leurs attentes intérieures et personnelles, alors qu’il rencontre des difficultés avec l’autorité et les attentes des autres.

Les Obligers.
Cette catégorie est celle où tombe le plus de personnes.
Les Obligers sont ces personnes sur lesquelles on peut compter parce qu’elles font correctement ce qu’on leur demande.
D’autre pars avec eux les bonnes résolutions personnelles passent à la trappe.

Et pour fermer le cercle des “tendencies” les “Rebels”.
Cette tendance regroupe tous ceux ayant du mal à s’engager pour les autres et aussi pour eux-même.

Sachez également qu’il n’y a pas de “meilleure catégorie”.

 

–Les Upholders

 

 

Les upholders (oui du coup j’utilise les termes anglais) sont comme je l’ai expliqué brièvement un peu plus haut des personnes qui vont réussir à faire ce qu’on leur demande de faire ainsi que leurs objectifs qu’ils se sont fixés.

Nous pouvons compter sur les “upholder” et ils sont assez confiant pour compter sur eux-même.

 

–Ce qui définit un upholder

 

Ils rencontrent naturellement moins de difficultés à réussir leurs objectifs.
Leur nature organisée et leur manière de faire est plus favorable au passage à l’action et à l’apprentissage que n’importe quelle autre catégorie.

Ces personnes n’ont pas de mal à se calquer sur les attentes des autres, mais aussi à leurs propres attentes.
Ils sont perfectionnistes, n’aiment pas les erreurs, ils aiment se fixer des objectifs et suivre les règles.

Ils arrivent également à se motiver eux-mêmes, ils sont souvent accros à l’organisation ex : Todo List

 

–Leurs défauts

 

 Un upholder en gros c’est quelqu’un qui réussit tout ce qu’il veut quand il veut. Cette personne n’a pas de défauts

Non les upholders ont aussi des défauts pouvant s’avérer significativement handicapants.

Affectionnant particulièrement les todo-list et calendriers/étapes, ils arrivent qu’ils se retrouvent rapidement en difficulté lors d’un potentiel changement.
Leur capacité d’adaptation est plus lente.
Les upholder peuvent aussi être considérés comme les rabats-joie.
Par exemple si vous prévoyez de passer un week-end avec un upholder, celui-ci aura sans doute déjà tout préparé.
Ou du moins vous aurez du mal à ne pas passer un week-end organisé si vous ne vous imposez pas.
Ceci ne laissant plus de place à l’imprévu, au côté aventurier tuant le fun et écrasant l’insécurité.

L’ennui peut par conséquent s’installer très vite.
On pourrait également leur reprocher d’être des personnes beaucoup trop dures avec elles mêmes, mais aussi avec les autres voir parfois d’être coincés.

 

–Ce qu’il leur faut

 

Détendez vous ! Tout n’est pas que règles à respecter et apprenez à vous amuser.
Je vous incite à prendre du temps pour vous et à bien faire la différence entre objectif personnel et le reste.

 

–Les Questionners

 

 

Je dois avouer que je me reconnaissais bien dans quelques points de la description précédente, cependant il est évident que j’ai un problème avec l’autorité.

Le questionner (lisez avec votre meilleur accent anglais svp) est une personne pouvant paraître centrée sur elle-même.
Ce n’est pas forcément le cas.
Ils arrivent à répondre à leurs  attentes personnelles, mais dans le même temps ils ont du mal avec ce que l’on va leur demander de faire.

Si vous ne comprenez pas ce que je dis vous pouvez toujours relire le passage sur les attentes.

 

–Ce qui défini un questionner

 

Si, après avoir répondu au questionnaire des “four tendencies” vous êtes un questionner, alors c’est assuré vous êtes quelqu’un de curieux.
Voire peut-être trop curieux parfois.

Vous pouvez vous poser des questions sur tout et n’importe quoi. Vous aimez faire des recherches sur internet vous aimez apprendre et partager votre savoir.

Cependant, contrairement au upholder le questionner ne va pas se mettre à bosser sans se poser de questions, au contraire comme son nom l’indique si bien le questionner sera victime de sa curiosité et souffrira de paralysie pour agir.

D’autre part si vous lui imposez quelque chose, il y a de forte chances qu’il ne comprenne pas pourquoi et qu’il essaie de remettre en question ce que vous lui dites ou imposez.

 

La comparaison avec moi-même et/ou des questionners que je connais est plutôt bluffante.

 

–Pourquoi ce résultat au niveau de attentes ?

 

C’est littéralement ce qu’il y a dans mon cerveau

 

C’est très simple.
Imposez un travail à un questionner et soyez en sûr, il aura remis en question votre légitimité à lui donner des ordres.
C’est un questionner ! Il remet tout en question !
Sauf si le travail imposé est en corrélation avec un de ses intérêts personnels et que celui-ci arrive à transformer cette mission externe en un but interne.

Ce sont des personnes qui agissent seulement si elles ont une bonne raison d’agir et s’il seulement elles ont trouvé une bonne raison pour le faire.

La bonne raison c’est EUX-MÊME qui la définissent et personne d’autre.
Il ne faut pas leur en vouloir et les accepter comme ils sont (allez hop petite technique de victimisation ni vu ni connu 🙂 ) parce qu’ils agissent de manière logique et donc n’acceptent pas l’autorité non justifiée.

 

–Ce qu’il faut à un Questionner

 

Ces personnes doivent comprendre comment ils doivent agir et se posent beaucoup de questions.
Un bon moyen de les forcer à agir est de leur fixer une deadline.
J’explique déjà l’intérêt de la deadline dans un article.
Si ces personnes veulent passer à l’action il faut qu’elles s’imposent de le faire et d’arrêter de se poser des questions.

Si vous sollicitez un questionner faites en sorte qu’il ait une raison logique d’agir, et donnez lui de bonnes justifications.
Bien sûr il y a d’autres tips, mais si je faisais tout ce qu’il y a dans le livre on ne serait pas sortit !

 

–Les Obligers

 

 

Ah nos adorables amis les obligers !
C’est très simple encore une fois à comprendre , tout est basé sur les attentes internes et externes.
Quelle combinaison nous n’avons pas encore abordé dites-moi ?
Ah oui merci, il s’agit de réussir ce que les autres nous imposent sans parvenir à faire ce que l’on s’impose à soit même.

 

–Ce qui définit les obligers

 

Pour cette raison ce sont des amis très fiables sur qui vous pouvez compter.
Demandez-leur quelque chose ou de vous rendre un service et ils veilleront à ce que vous ne soyez pas déçut.
Si votre demande est en plus accompagnée d’un sentiment de confiance alors c’est le gros lot !

Ce sont des amis formidables, de bonne compagnie et de confiance, entourez-vous d’obligers !

Contrairement au questionners et aux rebels ils n’ont pas de problèmes particuliers avec l’autorité, ce sont des enfants sages en général et de bons élèves dans les classes bien encadrées (en général en prébac).
Ils font également de bons boss (peut-être trop ?) à l’écoute de leurs salariés.

 

–Leur problème

 

Dans l’amitié comme au travail, les obligers ne veulent pas décevoir les autres et malheureusement dans la plupart des cas ils ont plutôt tendance à céder du terrain au lieu de s’imposer.

Nos très chers amis sont les moins enclins à dire NON et peuvent souvent être victime de manipulation ou que l’on profite d’eux.

D’un autre côté, tenir une résolution personnelle relèvera sans doute du défi voir de l’impossibilité à cause du manque d’autorité

 

–De quoi ont besoin les obligers

 

Si tu es un obliger ne t’inquiète pas.
Il y a des solutions pour toute les “tendencies”.

Il va s’agir pour toi de limiter les attentes extérieures et de mettre l’accent sur tes attentes personnelles.

Comment ?
Avec des attentes extérieures !
Et oui ! Je m’explique, vous pouvez transformer une attente intérieure en attente extérieure.
Un désir initialement personnel peut devenir un devoir envers des amis, en ce sens vous ne tiendrez plus les bonnes résolutions pour vous, mais pour ne pas décevoir vos amis parce qu’ils comptent sur vous.
Par exemple partez courir avec un ami.

 

–Les rebels

 

 

Ce sont des individus qui n’arrivent pas, ou ne veulent pas atteindre leurs objectifs.
Encore une fois il y a plusieurs types de rebels, mais je ne vais pas rentrer dans les détails.

 

–Ce qui définit les rebels

 

Bon bah les rebels (oui je dis RebelZZZZ comme en anglais. Je vous vois déjà venir à 100KM les nazis de l’orthographe) sont des personnes qui, vous l’aurez compris, font ce qu’ils veulent quand bon leur semblent.
En fait il faut qu’ils “se sentent” de le faire.
Je suis sûr que vous connaissez au moins un rebels dans votre cercle d’amis ou dans votre famille.

Ils ont un caractère d’indépendant et ont leur propre manière de voir les choses et la vie.

Ceux-ci sont spontanés et vrais, authentiques, MAIS si vous les forcez à faire quelque chose sachez que vous allez droit au clash.

Adaptez vous à un rebel pour en obtenir quelque chose.
Pas le contraire.

Ils vivent de cette manière et encore une fois il faut savoir l’accepter et trouver des moyens de les convaincre de faire quelque chose.

 

–Quels tips pour les rebels

 

Motivez-les ! (ou motivez vous !) Un rebel agit avec émotions,  plutôt que de les/le forcer, s’il se sent motivé ou assuré pour faire quelque chose, il le fera de pars lui-même.
Mettez les au défi ! C’est une excellente source de motivation que de mettre un rebel au défi parce qu’il ou elle va vouloir se prouver et rien n’arrête un rebel qui a quelque chose à prouver !

 

–CONCLUSION

 

C’est un très bon livre, j’ai beaucoup aimé dans le sens où il met en avant les différences des gens et nous pousse à les accepter comme ils sont.
Ceci nous pousse à trouver des solutions en fonction de chacun plutôt que d’essayer de forcer tout le monde à croire ou à penser comme nous.

 


Si vous voulez mon avis sur le framework :
Écoutez je suis un questionner donc je me pose encore la question…
Mais si je me pose la question c’est que je suis bien un questionner donc ça prouve la validité du framework ?

 A propos de moi


2 commentaires

D · 11 avril 2019 à 10 h 59 min

Votre interprétation des 4 types n’est pas très correcte.

    ZeickN · 10 juin 2019 à 16 h 37 min

    Dites moi en plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.